AppAs

{ Le phare rayonnant de la littérature d'humour }

recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

février 2010

Refusons, ensemble, d'être pris pour des

Je marchais dans la rue et soudain qu'est-ce que je vois, scotchée sur le poteau d'un lampadaire ? La photo d'une tête de chat avec ce texte : Je m'appelle Driver, j'ai cinq mois, j'ai un pelage gris avec une tache... lire la suite

On parle de moi en 1857 mais je ne suis

Dans un poème pompeusement intitulé La danse macabre un certain Charles Baudelaire se permet d'écrire :  La ruche qui se joue au bord des clavicules,Comme un ruisseau lascif qui se frotte au rocher,Défend pudiquement des... lire la suite

La finition des agneaux exclusivement à

Telle est la question qui, tous, nous rongeait de l'intérieur sans que nous ne parvenions à la formuler de façon adéquate. La revue Pâtre, non seulement la pose, mais y apporte, par la voix de ses lecteurs, des éléments... lire la suite

Vladimir Putting s'en réjouirait-il

Il faut considérer le temps qui passe avec l'œil indifférent de la vache qui regarde un green où Jacques Maryvon, président du groupe ATALA réalise un eagle sur le par 5 du 17 qui lui vaut les félicitations exagérées de... lire la suite

Jean-Jacques Royer-Legrand, bien que ne

JJRL_014 « Jean-Jacques Royer-Legrand, allez-vous me dire enfin pourquoi vous m'avez fait monter dans ce téléphérique ?— Ne trouvez-vous pas, ma tante, que le panorama qui s'offre à nous est, en tous points, magnifique... lire la suite

Holopherne et Saint Jean-Baptise

Tu cries à tue-tête, mais tes mains sont toujours vivantes.... lire la suite

Quand vous me vîtes, nous nous plûmes.

Je suis Cupidon le dieu de l'amour avec l'arc et les flèches. Ouais, le job me plaît, ouais. Le seul truc qui me gonfle c'est quand Vénus m'appelle Flap-Flap.... lire la suite

Le Gouvernement a peur.

On était plusieurs centaines, tous rassemblés sur le quai, parfaitement décidés à ne pas en bouger. La stratégie s'est révélée payante. Au bout de même pas 5 minutes, ils nous ont envoyé une rame.... lire la suite

Trompeurs autochromes qui contractent le

Le staccato des mitrailleuses Hotchkiss rythmait la levée du jour sur la plaine de Montdidier. Et moi, au lieu de sortir avec les copains pour la corvée de soupe, je restais dans la tranchée avec le capitaine à jouer à... lire la suite

Oeuf de pigeon.

« Vous avez donc escroqué votre supérieure hiérarchique en de nombreux points du globe ?— J'ai roulé ma boss dans pas mal de pays, oui. »... lire la suite

« Et ta soeur, elle bat le beurre ? »

De plus en plus de filles disent « Je m'en bats les couilles». Moi j'ai essayé de dire « Je m'en bats la chatte », mais ça ne m'a pas convaincu. Je ne le referai plus.... lire la suite

Leur affiche est quand même un peu trop

On se moque souvent des voyants et des parapsychologues. Nous avons peut-être tort. Ils avaient en effet prévu que le salon Parapsy aurait lieu du 17 au 22 février 2010 à la porte Champerret, à Paris, dans le 17è... lire la suite

Homoquerie

L'écrivain Renaud Camus, avec l'énorme place que prennent, dans son œuvre, tous ses journaux intimes, manifeste, selon moi, de fortes tendances homotextuelles.... lire la suite

J'avais des tas de comptes en banque et

  Sujet : Coordonnées personnellesDe : NEPASREPONDRE@cic.frDate : 20/02/2010 13:46Pour : appas@ appas.org Bonjour cher client , Le departement thechnique du CIC A Enregistre des cas d’utilisation potentiellement... lire la suite

Propos à caractère violemment

Non, décidément, les femmes ne sont pas des être humains comme les autres. Ne comptez pas sur moi pour venir m'en plaindre.... lire la suite

Articule mieux, je ne comprends pas ton

Le petit Riton est  fier de son nouveau short. La prochaine fois qu'il aura de l'argent, il s'achètera des genoux.... lire la suite

t0t0 ?

« Attention, je vais te réduire à néant. Multiplication par zéro ! - Hin ?- Toi multiplié par zéro égale zéro. Tu n'existes plus. »... lire la suite

Non, je n'ai rien contre Picasso.

Je lève les yeux et je vois ton visage qui me regarde, en souriant. Puis je fais un peu mieux gaffe et je comprends que ce sont tes yeux qui me regardent, et non ton visage. De même, c'est ta bouche qui me sourit, et pas... lire la suite

Des oeufs vrais suractifs, des poules à

« Comment appelle-t-on un gallinacé qui joue aux boules dans le Midi ? — Une poule de pétanque.— Non Zigomar, tu as faux.— Quelle est la réponse, en ce cas ?— Un coq à Colas. Drôle, non ?— D'une certaine manière, on peut... lire la suite

Monsieur Green et moi-même sommes sur le

De : evansgreen@yahoo.co.ukDate : 17/02/2010 13:46Pour : undisclosed-recipients:; Good Day, Although you might be apprehensive about my email as we have not met before, I am Mr Evans Green,I am a Banker i work with Bank... lire la suite

Pourquoi tant de « n » ?

J'ai annoncé à mon n+1 que mon n-3 faisait chier son n+2 sur un projet piloté par son n-1. Sans hésiter, il m'a demandé (mon n+1) de voir ça directement avec le n-1 de son n+2. J'ai acquiescé avec chaleur. « Enfin... lire la suite

Monsieur Chan et moi-même sommes sur le

De : jp.korenwinder@hetnet.nlDate : 07/02/2010 23:36Pour : undisclosed-recipients:;My name is Mr.J.M Chan (I work with a Bank as an account officer in theTreasury/Credit Control Unit) of the Peoples Republic of China, I... lire la suite

Les médias nous racontent n'importe

Tous ces nazis, c'est rien que des couilles molles. J'ai dû envoyer, au minimum, une quinzaine de lettres d'insultes à Adolf Hitler et jamais je n'ai eu de réponse. Ha, ha !  Quel bobard ces histoires de Gestapo et de... lire la suite

Ne revenez pas, je m'occupe de tout.

Oui monsieur, je suis mécène de peintres morts, et je peux vous dire que c'est une sacrée responsabilité, car, si vous prenez la peine de réfléchir une demi seconde, vous comprendrez, que les peintres morts sont... lire la suite

Sans CO2, c'est odieux, parfois.

J'aime les régates en voiliers gracieux qu'un vent, bienveillant, propulse avec douceur à la surface d'une mer calme, et complice. Je prends plaisir à sommeiller sur le pont tandis que le clapot des vaguelettes fredonne,... lire la suite

Nativités

États-Unis, octobre 1942http://hdl.loc.gov/loc.pnp/fsac.1a35360 France, 1645-48Le Nouveau-né, Georges De La tourMusée des Beaux Arts, Rennes... lire la suite

Si tu veux devenir président, ferme ta

Il faut une force exceptionnelle pour endurer les années de soumission volontaire qui mènent au pouvoir.... lire la suite

La beauté poussée à son extrême

Enlève ce bonnet, t'es beaucoup plus moche.... lire la suite

United Colors of la Baston.

« Tu es noir, toi, c'est ça ?— Et toi, tu es un petit blanc, on dirait.— Et alors ? J'ai pas le droit, peut-être ?— Je ne te fais aucun reproche.— Tu te méfie des Blancs, je le sens.— J'ai bien peur, en effet, qu'ils ne... lire la suite

Pluralité du repas carné.

Vos steaks hachés sont 100% pur bœuf. D'accord. J'ai compris. Mais les petites miettes de viande qui constituent le hachage proviennent-elles toutes du même bœuf ? Dans le cas contraire, vous devrez écrire « pur bœufs »... lire la suite

Au soleil levant, je jappe.

J'aime le Japon. Je suis tombé amoureux de ce pays aux vastes étendues arides, dont l'impressionnante monotonie est rompue, parfois, par de vertigineux canyons où coulent des rivières aux eaux boueuses. J'aime ses fêtes... lire la suite

Insulte-moi pas ou bien.

Vos allégations me concernant me semblent particulièrement injurieuses et, pourtant, je vous l'assure, vous êtes en dessous de la vérité. Je vous prierai, en conséquence, de me vilipender avec plus de vigueur, sinon, je... lire la suite

Beuche m'a acheté un moutonche

Pascal Beuche a procédé à l'achat en ligne de l'ouvrage intitulé Considérations non dénuées d'intérêt, selon moi, concernant, spécifiquement, le mouton tarbais. En témoignage de ma gratitude, je me permets de dédier à... lire la suite

N'ayons pas la dent dure envers ces

J'aime les castors qui nagent dans la rivière avec juste leur mignon museau moustachu qui affleure à la surface de l'eau. Qu'ils sont industrieux. Quelle énergie, quelle bonne humeur et quelle belle organisation de... lire la suite

Chaises kévinées.

♣ Contrairement aux autres végétaux, les chaises de café, en automne, se couvrent de feuilles ♣  En vous asseyant, vous couvrez des feuilles  ♣ Pas d'une écriture nerveuse, d'une chaleur douce  ♣ Si vous perdez vos... lire la suite

Oui, certains jeunes gens éprouvent

Tèje par ma meuf, je suis retourné chez mes rempes où je me retape de sortir le iench. Quel ennui, ma foi.... lire la suite

Notez également que les plongeurs

J'adore les aquariums où les hommes-grenouilles se battent pour attraper les Rollex que je leur saupoudre.... lire la suite

Les grands classiques de l'aphorisme en

Mais où sont les neiges éternelles d'antan ?Marcoroz... lire la suite

Ouvrir grand les yeux ne suffit pas à se

« Nelly, j'ai entendu un truc.— Meuh arrête avec tes conneries.» http://digitalgallery.nypl.org/nypldigital/id... lire la suite

Allons d'un même pas à l'opposé de

J'ai acheté une commode, où les paires de jambes, elles sont pas d'accord sur la direction où aller. Ça risque de péter.... lire la suite

Si j'te trouve j'te calbute.

Dawson l'avait mauvaise. Un connard lui avait niqué son fute, et pas qu'un peu. http://digitalgallery.nypl.org/nypldigital/id?106503... lire la suite

Ne pas voir ce qu'on n'a pas vu, nous

Votre excellente critique me donne envie de lire ce roman que je n'ai pas relu.... lire la suite

La boîte à hiver que la mère Castor m'a

Après un COMBAT victorieux contre la peur du NOIR, je me suis faufilé dans le SILENCE du GRAND souterrain qui court sous mon JARDIN. Et là, l'œil étonné de ma CAMÉRA a découvert, sous une lueur de LUNE, cette boîte à... lire la suite

Sauver des vies, c'est ce que je kiffe

Ayant laissé, sans plus de façons, le glouniot léviter, il vola au secours de Dorothéa et tenta de mettre en pratique, du mieux qu'il put, ses récentes leçons de secourisme en milieu jurassique. Ted Shawn et Gloria... lire la suite

C'était pourtant une bête d'excursion.

Il venait de trouver le glouniot que Dorothéa désirait tant. Mais celle-ci, prise d'une panique inexplicable, cherchait maladroitement à quitter les lieux. « Qu'elle se barre, songea-t-il, philosophe. Ça m'en fera un... lire la suite

Stupéfiant ping-pong

En 1940, les Américains approvisionnent leurs troupes en morphine grâce à des champs de pavot qu'ils ont plantés au Mexique, dans les montagnes de la Sierra Madre. Aujourd'hui, les narcotrafiquants de la Sierra Madre... lire la suite

"Rivage des Syrtes", qu'il

Serions-nous endormis dans le grand confort occidental ?... lire la suite

La conférence "Clud Computing et

« Bonjour l'ami, je cherche le Forum Entreprises et Nouvelles Technologies. » John Gadsby Chapman (1808-1889)The Roman CampagnaCraie noire, 1864Metropolitan Museum of Art (New York, États-Unis)... lire la suite

L'impolitesse incarnée

Pour ma bénigne opération au pied, l'anesthésiste m'a endormi le gros orteil. De ce fait, nous avons dû subir, pendant toute la durée de l'intervention, un tonnerre de ronflements proprement insupportables.... lire la suite

Les troubles du caractère ne favorisent

Pour déchiffrer les textes écrits en russe, j'ai trouvé le truc. Il suffit de les lire dans un miroir. Trop tope, comme astuce.... lire la suite

Comme si carnaval ça pouvait être tous

Une loi sérieuse visant à interdire les vêtements dissimulant le visage, tant de la part de certaines femmes musulmanes que des jeunes présents dans les émeutes et manifestations, est plus que jamais, urgente. Sir Henry... lire la suite

Bientôt, peut-être, un ovin chez vous

Les premiers moutons sortent du bois. Deux partent pour Paris et un s'envole pour le Canada. N'hésitez pas, à votre tour, à soutenir ce sympathique mouvement de transhumance. > aidez les braves bestioles... lire la suite

(grimace)

Je jure de brûler la prochaine interview de groupe de rock où je verrai le mot "rires" entre parenthèse. Voici un exemple (que je vous livre avec dégoût). « Mais alors, ce que tu dis là, c'est une sorte de trahison ?— Oh... lire la suite

C'est dans l'intimité de soi-même, sans

Ayant pris conscience de la microscopique renommée dont je bénéficie auprès de mes contemporains, j'ai décidé de prendre les choses en main en envoyant aux agences de presse mondiales un communiqué dans lequel j'indique... lire la suite

Tout ce petit monde qui gigote.

Le minuteur, qui s'est réveillé trop tard, n'a malheureusement pu rejoindre ses camarades. La cocotte-minute, en revanche, a été particulièrement ponctuelle, même si elle y  a laissé quelques plumes. L'essuie-tout a... lire la suite

Nos contemporains ont des formules qui,

Il faut vivre avec son temps, c'est à dire dans le passé. Pierre-Xavier H., conservateur du Patrimoine... lire la suite

Adoptez un mouton.

Je me permets de vous proposer — si vous en êtes d'accord — de procéder, en échange de quelques euros, à l'acquisition d'un livre dont je suis l'auteur et dont le titre, Considérations non dénuées d'intérêt, selon moi,... lire la suite

Est-ce un forfait ?

J'ai projeté violemment mon téléphone sur le sol jusqu'à ce qu'il avoue où il était.... lire la suite

Décryper la LQR (3)

« Cette crise n’est pas seulement une crise mondiale.Cette crise, n’est pas une crise dans la mondialisation.Cette crise est une crise de la mondialisation.» 1) Répétition (anaphore) :  on veut forcer la mémorisation.2)... lire la suite

Soyons direct, du droit, comme du

Ce match de boxe commence à prendre un étrange tournure. Pourquoi l'arbitre favorise-t-il systématiquement la sole ? Heureusement le public soutient à fond le pauvre nénuphar. Ce qui me gêne aussi, c'est que le type à... lire la suite

Les masses marchent droit.

Après avoir prononcé nos vigoureux discours insurrectionnels, nous allons entraîner derrière nous une foule enthousiaste et révoltée, puis, dans un virage, nous trouverons bien un moyen de nous esquiver.... lire la suite