JJRL_010

"Jean-Jacques Royer-Legrand, je suis très mécontente
— Mais pourquoi, ma tante ?
— Le disque dur de votre ordinateur est plein à craquer de fichiers musicaux téléchargés illégalement.
— Oh, il y en a juste 600 gigas...
— Ne faites pas le pitre avec vos histoires de gigot. Vous savez parfaitement de quoi je veux parler.
— Mais ma tante, tous mes amis au travail font pareil...
— Ce sont des voleurs. Comme vous ! Combien avez-vous dérobé de fichiers ?
— Dans les 120 000, à peu près, mais...
— Ça ne m'impressionne pas. Avec les ordinateurs on manipule parfaitement toutes sortes de chiffres ahurissants. Vous allez donc restituer ces 120 000 morceaux à leurs propriétaires. Et fissa, s'il vous plaît !
— Ma tante, ça ne marche pas comme ça...
— Vous les avez téléchargés, vous allez les télé-rendre par le même chemin !
— Je reconnais ma mauvaise action, ma tante. Je vais donc effacer tous ces fichiers de mon disque dur. Comme ça, tout rentrera dans l'ordre.
— Et en plus vous voulez détruire ce qui ne vous appartient pas ! Je ne sais pas ce qui me retient d'appeler sur le champ le capitaine de corvette Bonferrand !
— Pas lui, ma tante. Il va me prendre la tête pendant des heures en fumant sa pipe.
— Alors, que proposez-vous Jean-Jacques Royer-Legrand ?
— Le plus simple pour moi, c'est de me livrer à la police. Eux au moins, ils comprendront.
— Ah non, jamais ! Pas de scandale de ce genre dans la famille !
— Bien, bien. En ce cas, je vais mettre tous les morceaux de musique dans des enveloppes et je les renverrai par la poste accompagné d'une petite carte d'excuse bien tournée.
— Mais parfaitement d'accord !
— Je suis soulagé de voir que vous m'avez pardonné, ma tante.
— N'abusez pas de ma faiblesse et allez commander vos 100 000 et je ne sais combien d'enveloppes.
— Oui, ma tante."