Si on te frappe sur une joue, tend la troisième.

Si on te frappe sur une joue, retend la même. Ça t'en laissera une de bonne.

Si on te frappe sur une joue, essaie de répondre « Entrez ! », de façon humoristique, afin que ton adversaire soit déstabilisé par le rire inextinguible et nerveux qui le secouera.

Si on, te frappe — encore — sur une joue, lâche ton chien.

Si on frappe ton chien, barre-toi avec lui dans un endroit où les joues sont libres d'aller et venir comme elles veulent.

Si on frappe la joue de ton chien et qu'il tend l'autre, c'est que ce n'est pas un chien.

Si on frappe des joues, c'est qu'il y a toujours des visages, et ça, c'est rassurant.