Aujourd'hui

Quitte à me faire passer pour un grincheux cacochyme abonné de Télérama ou sept jours, je pousse un cri.

J'en ai ras le derrière, figurez-vous, des innombrables crétin(e)s qui peuplent leurs phrases radiophoniques ou télévisuelles de leurs écœurants "Oujaurdui". On se demande s'ils savent même lire.

Texte, et son titre, élaborés en toute liberté par Thierry.