Courrr-Roy

Le juge de transmission est jugé à son tour. Mais il ne démissionne pas car il aime (trop) son travail. Je crois que cela doit être salué, alors même qu'on essaie de salir un honnête homme. Et pire, d'atteindre à travers lui la Personne de la Présidence Suprême. Heureusement qu'il reste dans notre pays des hommes d'honneur…

Texte, et son titre, élaborés en toute liberté par Thierry.